Norvège 2019

Mis à jour : 21 mai 2019

Février 2019 : Après de longs mois d’attente et de préparation, je retrouvais enfin mes chères terres scandinaves. L'appel du grand nord retentissait en moi depuis des jours, des mois...

Cette puissance glacée qui m’attire perpétuellement vers sa source...

Peut-être l’attraction du pôle magnétique ou bien le besoin de bains de particules solaires.


Un plaisir devenu aujourd’hui une nécessité, les retrouvailles avec la nature et la douce lumière de ce petit monde unique. Un havre de paix où l’esprit s’apaise et se ressource.


Au-delà du bien-être personnel, de nouveaux défis m’attendaient.

Après des mois de réflexions et d’analyse du travail passé, il fallait atteindre de nouveaux objectifs et tenter de réaliser de nouvelles choses, tout en faisant monter en puissance mes images.

Pour ce faire, j’ai préalablement investi dans du nouveau matériel :

-Un nouvel objectif photo ultra grand angle dédié aux aurores boréales, le Laowa 12mm f2,8.

-Un drone DJI Mavik pro, pour réaliser des images et vidéos aériennes.


Cette année, je débarquais en Norvège pour une période de 3 semaines, plus en forme que jamais, prêt à affronter les conditions climatiques du grand nord.

L’aventure commençait fort, avec une équipe de redoutables photographes et chasseurs d’aurores, la « Dream Team ».

En effet, pour mon plus grand bonheur, je retrouvais mes deux mentors, Nicolas Raspiengeas et Pierre Destribats, ainsi que le photographe et expert en Aurore Boréale, Fred Péron.

Sans oublier notre excellent cameraman et photographe, Clément Lauro.


Dès le départ, le ton était donné. Une nuit blanche à -15°, une traque acharnée sur plus de 300km à poursuivre les lumières célestes entre les nuages.

Le temps semblait être contre nous, mais je compris vite que mes acolytes Fred et Clément étaient tout autant décidés que moi à ne rien laisser au hasard.


La semaine fût difficile au niveau de la météo... dès le deuxième jour, le manteau de neige légendaire de la Laponie succombait aux fortes pluies et au redoux anormal.

La tristesse de voir l’hiver saccagé et défiguré par le réchauffement climatique…


Les jours s’enchaînaient et se ressemblaient, avec par moments, de très fortes tempêtes qui rendaient les sorties impossibles.

Malgré la difficulté, nous n’avons rien lâché. Nous avons provoqué notre chance et su saisir les rares opportunités qui se sont présentées.

Au-delà des difficultés rencontrées, ces quelques jours furent enrichissants à tout point de vue, nous avons passé de beaux moments avec de bonnes rigolades.

De quoi motiver cette troupe pour remettre le couvert l’année prochaine.


Au passage , je voudrais rendre hommage au fidèle destrier de Nico, notre chère et regrettée « Scratt » qui aura accompli de véritables prouesses techniques, avant de nous faire ses adieux.

« Jusqu’à la fin, tu auras donné tout ce que tu avais dans le ventre…Sois la bienvenue au Walhalla… »


L’aventure se poursuivit dans le sud des Lofoten.

Avec Nicolas nous nous rendîmes à Ballstad, où je fis la connaissance d’Adrien, Audrey, Stéphane et Alex pour quelques jours fort sympathiques.

Sans compter les autres collègues photographes, Meryl, Stephan et Clément, que nous avons retrouvé sur le terrain.

Encore quelques jours très agréables, en bonne compagnie.

Le temps nous aura offert de belles conditions et permis de faire des images. En prime, nous avons eu une belle soirée aurorale, sur les rivages légendaires de Flakstad.

Quel plaisir de retrouver ces si belles Lofoten !!!



Pour terminer cette aventure, c’est ma famille qui me rejoignît dans le grand nord, Cécile, Marion et Laure.

C’est accompagné de ces drôles de dames aux étranges pouvoirs, que je refis l’intégralité du parcours.

Du sud des îles Lofoten aux nord des Vesterålen en passant par les 4 saisons, nous redécouvrîmes ensemble les multiples visages de la Norvège du nord.


Les dix derniers jours allèrent en s’améliorant, commençant par des journées à 7 degrés sous la pluie et les violentes rafales de vent, et terminant notre périple avec du – 20 degrés et de belles journées recouverte d’un resplendissant manteau blanc.


Ce fut également la semaine des rencontres animales, ou cette année, les loutres et les phoques se donnèrent en spectacle.

Cachalot, aigles pêcheurs et Orignaux ne manquèrent pas à l’appel.


Au passage, nous découvrîmes également le Polar Park, un superbe parc animalier aux très grands espaces, où les animaux présents s’y épanouissent paisiblement.

Ce fût ici que les loups nous gratifièrent d’un magnifique concert, frissons garantis...


Les aurores boréales aussi furent au rendez-vous.

Elles se firent prier, et longtemps désirer, mais au final, la Norvège nous offrit de beaux spectacles, dont un qui restera à jamais dans les mémoires de mes compagnes, je l’espère ! Car ce soir-là, elles eurent l’immense privilège de vivre ce que l’on appelle une tempête électromagnétique !

Une activité d’une puissance rare, la plus impressionnante qu’il m’ait été donné de voir durant ces 3 dernières années.

Le pouvoir des 3 me diront-elles…

Mais moi je pense simplement que la nature récompense généreusement ceux et celles qui l’aiment et la respectent.



Le bilan de cette aventure : une année difficile, des conditions climatiques compliquées et inquiétantes, un mois de février à 7 degrés en Laponie... ça fait peur !

Lorsqu'on côtoie ces terres sauvages, cela fait mal de les voir souffrir des effets du réchauffement climatique.


Malgré tout cela, cet endroit féerique m’a quand même permis de vivre des moments exceptionnels, et m’a offert de très beaux spectacles. Ce fut aussi l’occasion de partager beaucoup de choses, et de vivre de nouvelles expériences.

En tant que chasseur d’images, la leçon que je retiendrai de cette année est que la chance se provoque et sourit aux audacieux.

Nous aurons su saisir la nôtre, malgré les déceptions, les nombreux kilomètres parcourus et une grande fatigue... Nous n'avons rien lâché, « les fenêtres de tir » furent rares mais nous n’en avons raté aucune.

Ces rencontres éphémères et divines n’ont pas de prix et méritent que l’on donne le meilleur de nous-même.


J’espère que ces clichés sauront rendre hommage à tout cela…


Paysages Nordiques:



Panoramas:




Rencontres animales:




Trésors célestes...Aurores Boréales



Et pour finir, un petit film réalisé avec amour et passion rien que pour vous...





Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire et de regarder cet article, j’espère que cette cuvée 2019 vous aura plu, et vous aura permis de voyager un petit peu.

Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures...


Yannick Legodec

"Chroniques d'un chasseur d'images"


© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com