Laponie 2020 

Terres scandinaves au parfum sauvage, pays du frisson, contrées enchanteresses...

Les périples se succèdent mais ne se ressemblent pas. Cette année , mon aventure en terres Laponnes m'a offert une nouvelle expérience avec la nature, une expérience différente, une expérience difficile, mais non moins plaisante.

Aujourd'hui, la tête dans les images, alors que je reprends mon souffle, je revis chaque moment avec vous au fil de ces lignes.

Ce périple m'a demandé beaucoup d'énergie cette fois, mais il m'a donné beaucoup de choses positives en contrepartie.

Cette année était très importante pour moi, car comme je vous le disais précédemment, j'ai eu l'opportunité d'avoir le dernier appareil de la société Canon entre les mains. Une collaboration a vu le jour et j'ai eu l'honneur que l'on me prête l'hybride canon EOS Ra, spécialisé dans l'astrophotographie.

J'ai déjà fait un article dédié à ce sujet, je vous invite à le découvrir.


"Article sur le Canon EOS RA"

Trois semaines sur le terrain entre la Suède et la Norvège pour immortaliser la magie de ces pays fabuleux...

Durant les premiers jours, je suis parti à la découverte du parc national de Stora Sjöfallet en Suède. J'avais déjà visité ces lieux lors de mon premier stage photo, grâce à l'agence Renardo et Puffinou. J'avais eu un énorme coup de cœur à l'époque et je tenais vraiment à revoir cet endroit sublime. Les grandes étendues de ce désert blanc...




Après quelques jours, j'ai retrouvé mes amis Chasseurs d'images ,de l'autre côté des Alpes Norvégiennes, pour aller arpenter et approfondir la découverte des Vesterålen.

Nous avons pris énormément de plaisir dans cette région au potentiel démentiel.

Notre aventure s'est poursuivie dans les Senja, au dessus des Vesterålen. Les paysages spectaculaires nous ont livré, là aussi, de très belles images.

La nature nous a dévoilé ses plus beaux atouts. J'ai vu les charmes d'une Laponie féerique où la neige, omniprésente, a entièrement recouvert la nature.

Chaque brins de paysages était un appel au rêve.

De belles lumières, de belles ambiances.

Même dans les conditions les plus difficiles, la Laponie nous a offert ses plus beaux spectacles.


Nous avons eu la chance de découvrir les Fjords Norvégiens par de belles conditions avec de la neige et de la glace. Ces paysages sont tellement incroyables lorsqu'ils revêtent leurs manteaux blancs.



Cette année, nous avons découvert beaucoup de nouveaux endroits, et nous avons testé des randonnées afin d' accéder à des points de vue vraiment incroyables. Des ascensions vertigineuses, parfois même difficiles, mais avec de beaux spectacles à la clé.




Nous avons aussi retrouvé les rivages blancs de la mer du nord, où les intempéries nous ont montré toute la puissance de la nature... impressionnant lorsque la mer se déchaîne.




Ce périple m'a aussi permis de réaliser des images aériennes grâce à mon nouveau drone DJI Mavic pro 2, "Wall-E deuxième du nom" pour les intimes.

Je tiens d'ailleurs à remercier du fond du cœur ma famille pour m'avoir soutenu lors de la perte de mon premier drone et surtout , de m'avoir aidé à en avoir un nouveau...

Un compagnon fidèle et indispensable.

Il faut dire que la nature vaut vraiment la peine d’être vue d'en haut.

Sa beauté grandit en prenant de la hauteur...En s'éloignant les choses prennent de l'ampleur et, par moment, il est vraiment possible d' assister à des spectacles à couper le souffle.




Puis, il y a eu ces rencontres exceptionnelles avec la faune locale. Cette année, j'ai eu beaucoup de chance car j'ai croisé différentes espèces animales. Ce sont toujours des instants magiques lorsque l'on croise les regards de ces êtres fantastiques.

Aigles pêcheurs, oiseaux, loutres, rennes, orignaux, phoques, et même une hermine, mais hélas toujours pas l’insaisissable renard...

Etant passionné par les animaux, je remercie infiniment Dame Nature de m'avoir offert ces rencontres vraiment touchantes.


Maintenant, je vais vous parler de la nuit et de ces soirées magiques. Cette année a été compliquée, mais en dépit des intempéries et du minimum solaire, nous avons quand même eu droit à de très beaux spectacles.

L'absence d'aurores et la difficulté pour les observer, nous a rappelé une chose simple, une aurore reste un phénomène exceptionnel, et pouvoir en observer une, ce n'est pas donné à tout le monde. Une pensée à beaucoup d'amis qui n'ont pas eu la chance d'en voir cette année ou même l'année précédente.

Pour vous donner un exemple, sur 3 semaines, j'ai eu 2 nuits lors desquelles les aurores se sont emballées, j'ai eu 2 ou 3 autres nuits où l’activité était bien présente mais assez calme. Pour le reste, nous étions sous les nuages et l'activité était inexistante.

Nous somme sortis presque tous les soirs, nous avons attendu pendant des heures et des heures, parfois même sous les averses de neige, les pieds complètements gelés, et bien souvent pour ne rien voir. Mais peu importe, nous avons vécu notre plus belle chasse aux aurores, car, quand elle a enfin explosé au dessus de nos têtes, le plaisir a été décuplé, et nous avons tous eu la sensation d’être généreusement récompensés pour tous nos efforts.


Petite parenthèse:

C'est pour cela que j'espère ne plus entendre certain spécialistes, photographes ou juges , qui n'ont jamais vu d'aurores ou qui n'en ont jamais chassé, faire des commentaires en minimisant le mérite de pratiquer ce genre de photographie. En Suède, j'ai passé plus de 5 heures à attendre à -27 degrés pour 15 minutes d'activité. Je peux vous dire qu'on se les gagne nos photos, et que cela demande de la patiente, de l'endurance et de la réactivité.



Maintenant quelques images...



Pour terminer, je souhaite remercier mes compagnons de fortune pour cette aventure extraordinaire. Nous avons partagé une expérience exceptionnelle ensemble.


Nous avons traversé des moments compliqués, nous avons galéré ensemble, nous avons lutté contre la fatigue et le froid, nous étions fatigués par ces longues journées à crapahuter et à attendre. Mais nous n'avons pas joué la facilité, nous étions sur le terrain quand tout le monde partait se mettre aux abris, nous avons tenté l'impossible afin de capter ces moments tellement intenses. Des heures à espérer pour parfois pas grand chose, mais c'est ce qui fait de cette aventure une expérience enrichissante et inoubliable.


Nous avons ri ensemble et nous nous sommes serré les coudes, nous avons partagé notre savoir et nos ressentis. Ce qui fait une bonne équipe, c'est cette faculté à s'ouvrir aux autres et à partager. J'ai vraiment été honoré de partager cette expérience avec ces amis talentueux et généreux.


Petite présentation:


-Nico le maître pépitier - Check my Dream - Photography

-Pierre l’infatigable chercheur d'or vert - Pierre Destribats Photography

-Clément notre caméraman de l’extrême - Clément Lauro "Cimera"

-Flo notre sherpa portraitiste - Vertical FLOW


Je vous mets également en lien l'agence de voyage de mes deux amis Pierre et Nico alias Renardo et Puffinou qui vous proposeront de vivre à votre tour des aventures incroyables par le biais de leurs voyages photos.


Voici quelques images de cette belle équipe, crédits photo Pierre Destribats photography, Vertical FLOW et moi même...


Merci les amis pour cette belle aventure au pays imaginaire ! durant quelques jours nous avons arrêté de grandir, les soucis se sont envolés et nous rentrons avec des images et des souvenirs plein la tête.

Il me tarde déjà de repartir vivre de nouvelles aventures...


Yannick Legodec

"Chroniques d'un chasseur d'images"


© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com