Sous les étoiles Pyrénéennes

Mis à jour : août 12

Les Pyrénées...


Comment ne pas évoquer mon attachement à ce lieu incroyable, qui m'a vu grandir... Je ne compte plus toutes ces images, à jamais gravées dans ma mémoire et qui ont su me donner tant de passion par la suite.


Le tapis de brume qui se mélange aux cîmes des forêts silencieuses, le souffle du vent du sud sur les lacs endormis... Les Pyrénées m'accompagnent depuis mon plus jeune âge et m'ont offert déjà tant de choses, tant de spectacles... C'est le soir que leur nom prend tout son sens, quand ces géantes murailles s'embrasent dans les dernières lueurs du jour. La roche s'enflamme, le royaume de Pyrène s'élève au-delà des mers de nuages.




Je suis parti à nouveau à leur rencontre, mais cette fois, pour vous faire découvrir ces merveilles de nuit. Mes chères et tendres aiment flirter avec les astres, et la nuit, en haut de ces sommets acérés, un voyage hors du commun et hors du temps commence.




Cela fait maintenant quelques années que je parcours ces montagnes afin de les immortaliser sous les étoiles. Un projet que je poursuis depuis 3 ans, dans le but de mettre à l'honneur les Pyrénées sous les astres. Pour mener à bien cette aventure photographique, j'ai pu, cette année, compter sur de belles collaborations.



Dans un premier temps, c'est ma société de cœur, Canon France qui, une fois de plus, m'a permis de pouvoir utiliser son matériel incroyable.

J'ai eu le privilège de me voir confier son appareil chasseur d'étoiles, le canon EOS Ra, spécialement conçu pour la photo d'astronomie.

De plus, j'ai eu la chance de me voir confier 3 objectifs de très grande qualité :


Le grand angle RF 15-35 mm f2.8

L'objectif RF 28-70mm f2

Et le RF 50mm f 1.4


Je me suis vraiment régalé à tester du matériel d'une telle qualité sur le terrain .


Puis, dans un second temps, c'est l'équipe du Pic du Midi de Bigorre qui s'est joint à moi en me donnant accès à ce lieu emblématique des Pyrénées.

Un site incontournable et parfait pour immortaliser la voûte céleste Pyrénéenne.




Sommets Pyrénéens


Pour mettre à l'honneur le ciel Pyrénéen sous les étoiles, j'ai choisi de rester dans le département des Hautes-Pyrénées. Depuis quelques années, ce secteur a décroché le label "réserve internationale de ciel étoilé". Un véritable pas en avant qui a permis de réduire fortement la pollution lumineuse sur le territoire. Une très bonne chose pour préserver la biodiversité et une bonne occasion de nous faire redécouvrir la nuit.




La tâche ne fut pas de tout repos... j'ai passé plusieurs jours à arpenter les Pyrénées pour aller photographier le ciel depuis des endroits atypiques.


Des ascensions difficiles, avec en moyenne 25kg de matériel sur le dos, ce fut parfois une véritable épreuve, mais avec, à chaque fois, la récompense au bout de l'effort.

J'aime à penser que les plus belles choses se gagnent dans la souffrance et la persévérance.


L'accès à certains de ces endroits difficiles m'a également permis de réaliser des images sur des spots moins connus, notamment de nuit, et ainsi d'obtenir des clichés plus uniques et authentiques.


Le Montaigu:




les lacs de Gréziolles,




les crêtes du lac de Lahude,




les crêtes du Pan Harie, Hautacam




ou encore le sublime castillo del Acher en Espagne par Lescun,



des lieux différents et tout aussi spectaculaires les uns que les autres.



Équipé par Canon France


Pour réaliser ces images, j'ai pu compter sur le matériel exceptionnel de Canon France.

Le boîtier hybride Ra spécialement conçu pour l'astrophotographie.

Ce boîtier plein format de 30 millions de pixels, équipé d'un filtre IR qui permet de laisser passer 4 fois plus de lumière hydrogène Alpha, présente dans les nébuleuses. Un boîtier doté de beaucoup de qualités pour la photo de nuit. Un zoom x30 pour une mise point très précise et une monté en Iso efficace jusqu à 12000.


J'ai aussi pu utiliser et tester 3 objectifs nouvelle génération en monture RF.

Le 15-35 mm f2.8

Le 28-70mm f2

Et le 50mm F1.4



De véritables bijoux, c'est beau, c'est robuste, c'est bien construit, le piqué est à couper le souffle, c'est très lumineux et les bagues de réglage sont vraiment agréables et précises, une mention pour la 3ème bague à laquelle on peut attribuer une fonction (Iso pour ma part), vraiment très pratique sur le terrain.


J'ai pu tester ces 3 optiques fabuleuses, avec des techniques très différentes: simple shoot, panorama, empilement. Je les ai aussi utilisé sur la monture équatoriale motorisée (astrotrack) pour réaliser des poses très longues, afin de révéler des choses invisibles à l'œil nu.



Un réel plaisir de travailler avec du matériel d'une telle qualité.

Merci Canon France pour votre soutien et votre confiance.



Le Pic du Midi: un voyage à bord du vaisseau des étoiles


S'il y a bien un endroit incontournable dans mes chères Pyrénées, c'est bien le site du Pic du Midi.

Ici, dans le Sud Ouest, nous grandissons dans son ombre, l'aiguille blanche du Pic transperçant le ciel est devenu notre repère.



Je ne pouvais pas concevoir de réaliser ce projet photo sans y intégrer cet endroit. Un site extraordinaire et emblématique qui me fascine depuis toujours.

Je remercie du fond du cœur toute l'équipe du Pic du Midi d'avoir cru en ce projet et de m'avoir ouvert leur porte pour une nuit.



Perché sur son sommet à 2876 mètres d'altitude, l'observatoire du Pic du Midi offre un point de vue remarquable sur les nombreux massifs. Du fait qu'il se dresse au devant de la chaîne montagneuse, il prédomine tous les sommets avec une vue dégagée à 360 degrés.


Depuis quelques années, ce site se place au cœur de la réserve internationale de ciel étoilé, cette lutte sans merci contre la pollution lumineuse, qui a su rendre ses lettres de noblesses au royaume de la nuit.



J'ai passé une nuit toute entière à poursuivre les astres du haut de ce vaisseau des étoiles. Un moment hors du temps, un spectacle époustouflant sous un ciel incroyablement limpide face à la danse féerique de milliards d'étoiles.


J'ai vraiment eu l'impression de voguer en explorateur sur mon vaisseau, glissant sur cette mer de nuages, à la découverte de l'espace et de ces merveilles.



Une expérience inoubliable, dans des conditions exceptionnelles. Je n'oublierai jamais cette nuit d'été où tout était possible, lors de laquelle j'ai voyagé en remontant le temps, pour retrouver mon âme d'enfant.



La comète Néowise au Pic du Midi


Il y a des fois où le destin nous joue des tours, et puis il y a ces moments où il nous fait de véritables cadeaux.

J'étais loin d'imaginer en commençant ce projet photo, qu'une invitée de marque allait venir des tréfonds du cosmos pour faire de cette aventure un véritable rêve.


Néowise, la comète de notre décennie, trace son chemin depuis des millions d'années à travers notre système solaire. Il y a quelques mois, elle a commencé à s'approcher dangereusement du torrent de flammes que projette notre soleil. Certains spécialistes la donnaient perdante et voyaient se profiler ses dernières heures. Pourtant, elle réussit à survivre à la fournaise pour revenir vers nous.

Mi-juillet, la voilà qui revint plus belle que jamais, sa crinière blanche au vent, elle pourfendit le cosmos à toute vitesse, et le 18 juillet au matin à 4h57, elle vint se placer à cet endroit exact. Un millième de fractions de microns dans l'échelle intersidérale, la grande horlogerie magique qu'est l'univers, fit en sorte de la placer ici, au bout du "ponton dans le ciel" du vaisseau des étoiles, pour m'offrir ce cliché à peine croyable.

10 minutes avant ou 10 minutes après c'était un échec, et l'image perdait tout son sens. Mais là, elle a choisi de venir illuminer mon travail acharné depuis des années, pour m'offrir un peu de reconnaissance, en venant se placer à cet endroit exact, et donner un sens à ma composition en rendant cette scène unique.



Vous vous demandez pourquoi je photographie le ciel, les astres, la nuit ?

La réponse est toute faite... Parce que c'est magique, parce que ces moments-là, on ne les vit qu'une fois.

Certes, j'ai fait de meilleures images et ce n'est pas la plus difficile à réaliser, mais cette image a son histoire, une rencontre surréaliste, riche en émotions. Est-ce une coïncidence, le destin, la chance ? ...Je ne sais pas. La seule chose que je sais, c'est que j'ai tout fait pour être à l'heure à ce rendez-vous hasardeux.


Allez quelques autres clichés de cette fameuse "Néowise"


La lune, Vénus et la comète Néowise...


France 3 Occitanie


Grâce à la réalisation de ce reportage au Pic du Midi, j'ai bénéficié d'un énorme soutien de la presse locale et régionale.


Dans un premier temps, je tenais à remercier la Nouvelle République des Hautes-Pyrénées et Andy Barréjot pour son bel article.


"Lien de l'article de la nouvelle république des Pyrénées"


Je voulais également dire un grand merci à France 3 region- Occitanie et à Sylvain Duchamp pour avoir pris le temps d'écrire un très beau papier sur mon travail:


"Lien de l'article de France 3 Occitanie"




Vint ensuite une très belle surprise : Christine Ravier, journaliste pour France TV m'offrit mon premier reportage télévisé.

Avec sa collaboratrice Manon Bazerque, journaliste reporter d'images, elles sont venues à ma rencontre dans les Pyrénées afin de réaliser un reportage et ainsi me mettre à l'honneur dans un portrait.

Une très belle reconnaissance pour mon travail, et une expérience qui restera très longtemps dans mon esprit.


Retrouvez le reportage ci-dessous:

Merci encore à Christine et Manon pour votre bienveillance, votre sympathie et pour ce beau cadeau que vous m'avez offert, je ne l'oublierai pas de sitôt.

Et bien évidemment Merci à mon père d'être venu partager ce grand moment avec moi.



Conclusion


Je suis fasciné par l'univers de la nuit depuis que je suis petit. Aujourd'hui, j'ai la chance de pouvoir faire perdurer cette belle relation par le biais de ma passion, j'essaie de partager, au travers de mes images, toutes ces émotions qui m'habitent et de vous donner mon regard sur cet univers sans limites.

La vie est trop hostile, il faut parfois savoir s'évader et s'octroyer quelques moments de féerie.

Nous sommes là, témoins de quelque chose qui nous dépassera toujours, n'oublions pas de nous arrêter quelques secondes pour regarder... Sans dire les choses.


Je remercie du fond du cœur tous les acteurs de ce projet, les sociétés qui m'ont soutenu et qui ont cru en mon travail notamment Mathieu Marze et Claire Courade.

J'ai pris un plaisir fou à le réaliser, et j'espère avoir pu vous apporter un peu de magie.

Merci aux personnes qui m'ont accompagné à travers ces périples, mon père, Bruno, Jean-Marc et Nonoy, merci pour votre aide et pour tous les bons moments partagés là-haut.



Pour finir, je vous remercie d' avoir pris le temps de me lire et j'espère avoir pu vous faire voyager avec moi.


Yannick Legodec

"Chroniques d'un chasseur d'images"



© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com